11 septembre le viol émotionnel - Bienvenue chez Aziz

Aller au contenu

Menu principal :

ARTICLES

World trade center ou le viol émotionnel

L'émotion passée, l'esprit serein, il faut analyser avec calme et sans concession les événements de ce 11 septembre. Les propos qui vont suivre risqueront probablement de choquer certains et d'alimenter la critique ultime, il défend la violence aveugle. Je condamne avec véhémence l'assassinat de victimes innocentes quelle que soit leur appartenance. Je m'élève contre cette violence qui ne sait plus à un certain stade, pourquoi, pour qui , ni comment elle se développe. Comme avait dit Ghandi ( qui n'a jamais eu de prix Nobel de la paix , même à titre posthume ) si la violence répond à la violence, quand la violence s'arrêtera t'elle ?

Ce 11 septembre le monde à vu en direct la destruction du symbole d'un capitalisme malade et cruel. Il a vu en direct le coup porté au pentagone symbole d'un gendarme mondial puissant et corrompu. Les victimes ne sont venues que par la suite, car les médias en nous abreuvant d'images immondes de morts en direct entrecoupées de pub et suivies d'infos sportives ont inhibé nos sentiments et castré notre morale.

Avec tout le respect dû aux morts de cette boucherie, je dirais qui a observé ou observe aujourd'hui, ne serait qu'une demi minute de silence aux 35 600 enfants qui crèvent de faim chaque jour de par le monde. Quel média sort de l'anonymat ces pauvres victimes abandonnées dont les rares images expriment une douleur intense et profonde ?

Lors d'une interview au sein d'une école en France, une fillette d'une dizaine d'années avait dit, j'ai observé une minute de silence à la mémoire des victimes innocentes du Rwanda, du Vietnam, de l'Irak et des Américains.

Avant ce 11 septembre, il semblerait qu'aucun crime n'ait été commis, aucune violence n'ait été perpétrée , oubliées les victimes du Napalm et du gaz orange au Vietnam, oubliées les victimes innocentes de l'Irak, oubliées les victimes palestiniennes, oubliées les victimes des deux guerres mondiales, oubliées les victimes des dictatures sud américaines mises en place et soutenues par intérêts financiers.

C'est là ou le bat blesse, et cela me rappelle une phrase célèbre par sa sagesse " lorsqu'un chasseur tue un tigre, cela s'appelle de la chasse, lorsque le tigre tue le chasseur, cela devient de la férocité ".

Je suis convaincu que l’attaque terroriste sur New York soit unique en son genre , non pour sa médiatisation, mais du fait qu'elle aura permis de tester l'arme la plus sophistiquée de ce 21 ème siècle, la manipulation émotionnelle. La réussite fut telle, que certains journalistes en sont arrivés à prétendre " nous sommes tous américains ".Je suis désolé, et malgré toute la compassion que je peux porter aux victimes américaines innocentes, je ne me sens pas du tout américain.

On nous as manipulés dans nos sentiments en touchant le symbole du Dieu dollar , maître incontesté du monde moderne. Tchakotine ( auteur Russe ) n'avait il prévu bien avant l'heure cet état de fait en écrivant son livre " le viol collectif des foules par la propagande politique " On nous as manipulé en nous bombardant médiatiquement , exclusivement et sans arrêt, d'images et de commentaires identiques, au point que toute tentative de raisonner sans émotion, risquait de déclencher l'accusation de collaborateur terroriste. Ce terrorisme médiatique, ce viol collectif me laisse perplexe par rapport aux réactions unanimes qu'il a déclenché. Je le répète et insiste sur le fait que je condamne toute violence aveugle sur des victimes innocentes.

Cela ne m'empêche pas de porter un regard critique sur cette gigantesque manipulation émotionnelle. Maintenant que les esprits se sont calmés, mon esprit est assailli de questions. Comment des services secrets aussi prestigieux et aussi aguerris que la NSA, le FBI, la CIA n'aient pas eu vent de ce qui se préparait ? Qui a entraîné et formé les actuels talibans et le soi disant actuel ennemi public numéro un ( Oussama Ben Ladden ) ? Qui profite de ce crime monstrueux ?

Je vais essayer de donner un point de vue sur la question. Il est plus que probable que l'attentat de New York était prévisible ( les services secrets égyptiens ont informé les USA d'attentats probables sur leurs sols ) et que des luttes internes sordides et machiavéliques aient laissé l'opération se dérouler en raison de la sacre sainte raison d'état ?
Cette théorie fut très vite avancée et soutenue par plusieurs personnes dont le journaliste thierry Meyssan qui affirme qu'aucun avion ne se serait écrasé contre le pentagone, mais que l'impact d'un missile serait plus probable. Cette théorie à été discrètement avancée par Donald Rumsfeld qui s'est semble t'il rétracté par la suite.

N'oublions pas que Bush n'était le président que de la moitié des américains jusqu'au 11 septembre. Ne négligeons pas l'opposition interne incluant l'extrême droite américaine et autres mouvements ( attentats d'Oklahoma city et autres ) qui s'oppose au gouvernement militarisé manipulé par les lobbies au congrès.

Est il concevable et possible que vingt minutes se soient écoulées entre le premier choc et le second, sans que les avions supersoniques de l’armée américaine puissent intervenir ? Avec le programme « Echelon » la NSA et ses 65000 employés à Fort Meaddes sont semble t’il en mesure de décrypter l’ensemble des messages qui transitent par fax, tél., portables, Internet , langues et dialectes compris. Des ordinateurs géants dispatchent les messages en fonction de mots clés. Miracle de la technologie, aucun signal n’a été donné.

Nous aurons l'occasion de revenir sur certains aspects et détails techniques. Une chose est certaine, depuis ce fameux 11 septembre, Bush est devenu la superstar, l'unique défenseur du pays, il a forcé la main au congrès qui sous l'impact et le choc visuel et émotionnel, s'est empressé de débloquer un budget militaire extraordinaire de plusieurs milliards , alors que les services sociaux au USA sont quasi-inexistants, et que cet argent aurait pu servir à diminuer les injustices sociales. Des américains crèvent, faute de soins , car ils n'ont pas d'assurance pour se faire admettre dans les hôpitaux et cliniques qui les rejettent comme de vulgaires animaux.

Aveuglés par une haine née de la peur machiaveliquement canalisée, crée et soutenue par une propagande médiatique hollywoodienne, le congrès et les américains se sont laissés convaincre de traquer Ben laden en Afghanistan. D'une pierre deux coups, bush le boucher, devient le sauveur des afghans torturés et soumis à l'esclavage des talibans ( précédemment armés et entraînés par les services secrets américains , pour repousser le communisme russe ).
Deux, il sécurise et c'était la vraie raison un couloir de passage pour le pétrole et le gaz des anciens pays de URSS ( Ouzbékistan, Turkménistan, Kazakhstan... Ce qui m'interpelle, c'est qu'en lisant le livre de l'ancien conseiller de Carter, Zbigniew Brzezinski " le grand échiquier" publié en 1986, on y trouve des références à la nécessaire présence des USA en Afghanistan, en Iran et en Corée du nord pour assurer la pérennité du plus grand empire de tous les temps. Il serait plus juste de parler de scénarios et de stratégies géopolitiques à moyen ou long terme.

Nous noterons que les ressources de ces pays ne sont pas la seule raison de ce redéployement géostratégique, la mise sous surveillance rapprochée de l'ancien bloc communiste est sous jacente, ainsi que le détournement de toute tentative de création d'un espace eurasien ( terme composé de Europe et Asie ). Tout comme la future présence en corée du nord servirait à contenir tout manifestation éventuelle de la chine. Le monde est un immense jeu d'échecs offert à celui qui prévoira à l'avance les meilleurs coups. Nous dirons que sur le plan conceptuel, c'est de bonne guerre, les stratèges sont payés pour ce travail. Si nous prenons une carte du monde, nous trouverons que les USA s'installent stratégiquement dans les pays dits " pivots " qui à l'image d'un mirador stratégique permettent de couvrir militairement les pays avoisinants.

Du jour au lendemain, nous voyons émerger la terrible organisation terroriste " El quaida" qui comme par hasard se trouve là ou les intérêts des USA sont à défendre. Je veux bien être naïf et crédule, mais la méthode commence à devenir lassante. Nicaragua, Panama, Irak, Afghanistan, même propagande, même tactique et mêmes politiciens corrompus qui ferment les yeux par peur de se faire des ennemis. Lafontaine n'aurait pas pu faire mieux en disant " si ce n'est toi , c'est donc ton frère ". Dans le cadre du 11 septembre, James Bamford dans son livre " Body of secret " ( analyse de la NSA ) , laisse entendre que son pays aurait été manipulé par une tierce nation et précise : "en raison des fausses identités et des identités volées, nous ne pouvions pas réellement savoir qui avait planifié les attentats du 11 septembre, nous savions seulement qui devait subir notre vengeance ".

De surcroît, bush à trouvé la meilleure arme pour tout justifier, une phrase magique " lutte anti terroriste ", qui permet de violer et renier toutes les règles. Le FBI peut actuellement détenir en secret des milliers de personnes y compris des américains, en violation flagrante des lois sans aucune réaction, ni opposition.
Les prisonniers afghans dans la base de Gantanamo sont détenus aux mépris de toute convention internationale, aucun problème. Certains citoyens américains sont actuellement détenus tout simplement pour avoir osé dire que le gouvernement Américain n'avait récolté que ce qu'il avait semé. On pourrait presque dire que bush est en train de faire renaître le Mc Carthysme de l'époque. Dans cette hystérie collective, les faits liés au 11 septembre dépendent directement des autorités militaires et non plus des autorités civiles. L'Amérique devient une dictature qui se justifie par l'argument de la lutte contre le terrorisme. Néron n'avait pas par le passé fait brûler le sénat pour justifier sa féroce répression contre son peuple ?

Nous pouvons affirmer aujourd'hui qu'en son temps J F Kennedy s'etait opposé à une opération suicide secrète de l'armée américaine contre ses propres compatriotes en vue de justifier l'invasion de Cuba ( opération Northwoods déclassifiée des archives et confirmée entre autre par James Bamford ).

La tragédie du World trade center quels qu'en soient les auteurs et les complicités sordides qui en découlent ne va servir qu'a justifier une emprise impériale US sur le monde entier. Elle servira à justifier l'hystérie collective de la nation américaine et d'une partie du monde, ce qui servira de paravent aux loups du complexe militaro industriel pour armer, détruire et coloniser. C'est cela la triste vérité d'un nouvel ordre mondial qui se prépare depuis longtemps dans l'esprit des stratèges. La fameuse réunion de Bretton woods en fut une étape avec la création de la banque mondiale et du FMI. Les divers accords de l'OMC ont légalisé la notion du loup libre dans la bergerie libre.
L'AMI ( dénoncé à temps ) et biens d'autres escroqueries internationales font partie de cette volonté de fédérer le monde sous la coupe américaine. Demain, si rien ne bouge nous serons américains au détriment de nos spécificités, nous serons submergés par la culture Coca et Mc Do, adeptes du Dieu dollar et esclaves de bush et consort.

( C ) A. Deramchi 2003



 
Retourner au contenu | Retourner au menu